Lettre d'information France
14 20
Focus priorité 3 - qualité de vie et priorité 4 - bonne gouvernance
Innovate
Low Carbon
Liveable
Well-governed
32 idées de projets invités en 2ème phase du 3ème appel à projets

32 manifestations d'intéret, dont 3 avec un chef de file français, ont été selectionnées pour la 2ème phase du 3ème appel à projets. Au total, ce sont 40 structures français (entreprises, coopératives, pôle de compétivité et clusters, associations, universités et centres de recherche, collectivités locales, chambres consulaires) qui sont impliquées en tant que partenaire ou chef de file.

 

Les candiatures complètes sont à déposer pour le 20 décembre. Les résultats définitifs seront connus mi-avril 2018.

1er Forum annuel de la stratégie de l'Union européenne pour la région alpine (SUERA/EUSALP) 23-24/11 à Munich: inscriptions ouvertes!

Le forum annuel de la stratégie de l'Union Europénne pour le région Alpine se tiendra les 23 et 24 novembre à Munich (Munich BMW Welt). 

 

La stratégie, lancée en 2015, offre une plateforme pour les projets de coopération transfrontalière et transnationale sur les sujets de l'économie, de l'innovation, de la formation, des transports, de la digitalisation, de l'énergie, de la protection de l'environnement, et des ressources culturelles.

 

Lors du forum annuel, les représentants politiques des 7 Etats et 48 Régions partenaires présenteront les mesures prises pour la mise en oeuvre de cette stratégie.

 

Les représentants d'associations, de collectivités locales, d'entreprises, d'universités et centres de recherche sont invités à participer à la discussion et à contribuer aux échanges sur la (les) manière(s) de relever les grands enjeux du 21ème siècle, tels que la mondialisation, le changement démographique, le changement climatique, la digitalisation, la protection des ressources.

 

Un forum des citoyens sera ouvert au public, avec de nombreuses opportunités d'information et de participation. Le programme INTERREG Espace Alpin sera présent au forum, où il tiendra un stand.

 

Plus d'informations sur l'événement, le programme complet, et le lien pour s'inscrire sont disponibles ici.

More
Actualités des projets en cours de mise en œuvre!

Au total, ce sont 9 projets portant sur la thématique "qualité de vie" et 1 projet sur la thématique "gouvernance" (GAYA) qui sont en cours de réalisation.

 

Les projets ALPES et SPARE, financés dans le cadre du premier appel à projets, ont commencé leurs activités depuis début 2016. 

 

Les  autres projets, lauréats du 2ème appel, ont démarré en début d'année 2017.

 

Focus sur leurs états d'avancement et leurs actualités des six derniers mois!

SPARE - Participation citoyenne pour la gestion des rivières alpines

 

La directive cadre sur l’eau (DCE) prévoit la participation du public dans la gestion de la ressource en eau. Le projet SPARE vise à expérimenter de nouvelles formes de participation citoyenne pour la gestion des rivières alpines.

 

Dans le cadre du projet, des citoyens sont mobilisés par les structures locales de gestion de l’eau pour contribuer à une meilleure gestion de leurs rivières. Aujourd’hui, chacun des 5 cas pilote organise des réunions, forums, ateliers avec des citoyens et collecte leurs visions et propositions d’actions. La démarche expérimentale est appuyée par une équipe de chercheurs d’IRSTEA (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture).

 

Le bassin versant de la Drôme, cas pilote français du projet SPARE, a finalisé, avec les citoyens, le cadrage du processus participatif. Les citoyens ont pu décider des modalités et objectifs de leur participation. Depuis, ils organisent leurs propositions qui seront transmises à la Commission Locale de l’Eau (CLE) qui s'est engagée à en étudier la faisabilité en amont de la révision du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE).

 

La phase d’état des lieux citoyen est en cours de finalisation. Les prochaines étapes seront la collecte des propositions d’actions des citoyens et la formulation de propositions de plan d’action.

 

Contact en France

Claire EME, Syndicat Mixte de la Rivière Drôme (SMRD), spare@smrd.org

More

ALPES - Services écosystémiques alpins – cartographie et gestion

 

Le projet “AlpES–Services écosystémiques alpins – cartographie et gestion” a pour objectif d’introduire une notion commune des services écosystémiques (bénéfices que les humains retirent des écosystèmes) comme cadre de gouvernance régionale et transnationale et de former et accompagner les groupes cibles (autorités publiques, agences environnementales, gestionnaires) pour la comprendre, la valoriser et la gérer.

 

Les deux premières années du projet ont été consacrées à la définition d’une compréhension commune des services écosystémiques (SE) et au développement d’un concept harmonisé de la cartographie et de l’évaluation des SE de la région alpine.

 

Actuellement, les partenaires du projet travaillent sur une analyse des contextes et des politiques menées à différentes échelles (du local au transnational) afin d’identifier les possibilités de mise en œuvre du concept des SE dans les processus de prise de décision. Un GIS web interactif est en cours de construction et le Wikialps (plateforme d’information et d’échange) alimenté sur la notion des SE.  

 

Les partenaires ont également sélectionné huit SE en fonction de leur pertinence dans le contexte alpin et travaillent à la production d’indicateurs pour la cartographie et l’évaluation de l’approvisionnement (potentiel/état), de l’offre et de la demande de ces SE pour tout l’espace alpin.

 

En juillet 2017, le Cerema, partenaire français a accueilli à Aix en Provence, les 3èmes rencontres AlpES qui ont été suivies d’une visite du territoire du Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur, territoire test du projet, et d’une rencontre avec les acteurs locaux.

 

Les mois à venir seront consacrés à l’expérimentation de l’approche cartographique et à son évaluation dans neuf régions pilotes de l’Arc alpin.  

 

Contact en France

Patricia Detry, Cerema, patricia.detry@cerema.fr

More

ALPFOODWAY – Préservation et valorisation du patrimoine alimentaire et culturel

 

Le projet AlpFoodway a pour objectif la création d’un modèle de développement économique, social et culturel durable pour les zones de montagne, basé sur la préservation du patrimoine alimentaire et culturel et sur sa valorisation par l'adoption d’outils de marketing et de gouvernance novateurs. Le projet vise à favoriser également l'émergence d'une identité́ alpine transnationale basée sur les valeurs culturelles communes aux différentes régions alpines, exprimées à travers le patrimoine alimentaire.

 

Lors des 6 derniers mois, les 14 partenaires du projet ont travaillé à définir des critères de recherche communs et ont avancé collectivement un travail d’identification des valeurs du passé et actuelles liées au patrimoine alimentaire alpin. Une analyse documentaire pour identifier les meilleures pratiques de valorisation commerciale du patrimoine immatériel liée à l’alimentation alpine a été réalisée.

 

 

Le Parc naturel régional du Massif des Bauges (PNRMB), partenaire français du projet, poursuit la recherche sur le terrain en impliquant les communautés/groupes et individus, autour des éléments du patrimoine alimentaire alpin, en tant que patrimoine culturel immatériel (savoir-faire, techniques traditionnelles, rituels, traditions orales, etc.). KEDGE Business School Marseille (KEDGE BS), l’autre partenaire français, poursuit son travail d’analyse et de compréhension de la manière dont les produits, les services et les expériences liés au patrimoine culturel alimentaire alpin peuvent être gérés avec succès, afin de comprendre comment positionner cette offre sur le marché de façon durable, tout en conservant leur authenticité́.

 

Le PNR du Massif des Bauges poursuivra dans les prochains mois la collecte et production de données alpines permettant d’explorer et de diffuser des pratiques, rituels, activités sociales et culturelles en lien avec les paysages productifs du massif des Bauges. De son côté, KEDGE BS consacrera les prochains mois à d’ethnographie numérique (“Netnographie”), pour identifier les réponses du marché́, et à la réalisation d’enquêtes sur le terrain des cas de succès sélectionnés.

 

Contacts en France

Diego Rinallo, KedgeBS, diego.rinallo@kedgebs.com

Silvia Ala, Parc naturel régional du Massif des Bauges, s.ala@parcsdesbauges.com

More

Projet HyMoCARES – Intégration des services écosystémiques dans la planification et la gestion des rivières alpines

 

Le projet HYMOCARES a pour objectif de développer, expérimenter et promouvoir un cadre opérationnel pour intégrer les services écosystémiques dans la planification et la gestion des rivières alpines, en relation avec les facteurs affectant l'hydromorphologie des cours d’eau.

 

Au cours des six derniers mois, des missions de terrain pour le suivi hydromorphologique ont été réalisées et l’analyse des données issues de ces missions est en cours. Les partenaires ont également finalisé des protocoles de suivis écologiques qui seront mis en œuvre durant l’année 2018.

 

 En France, le protocole de suivi écologique permettra de quantifier et qualifier   l’évolution des rivières suite à des travaux de restauration. Deux sites d’expérimentation ont été sélectionnés : la restauration du Haut-Drac, dans le Champsaur, et la restauration du Buëch en aval du barrage de Saint-Sauveur, sur la commune de Serres. Les aspects morphologiques et écologiques étant pris en compte, l’objectif final sera d’utiliser les services écosystémiques comme indicateur de l’évolution des zones restaurés au regard des activités humaines.

 

Courant novembre, un questionnaire sera envoyé à différents groupes d’acteurs concernés par les rivières alpines et leurs aménagements (services de l’état, collectivités locales, aménageurs, citoyens) afin de recueillir leur perception des services écosystémiques. L’idée est de mieux appréhender l’état de la connaissance des services écosystémiques au sein de ces différents groupes et d’établir comment mieux inclure les services écosystémiques dans les projets de restauration.

 

Contacts en France

Frédéric Liébault, Irstea Grenoble, frederic.liebault@irstea.fr

Isabelle Chouquet, CD 05, isabelle.chouquet@hautes-alpes.fr

Romain Gaucher, CD 05, romain.gaucher@hautes-alpes.fr

More

ALPBIONET2030 - Préservation de la connectivité écologique à l’échelle alpine

 

La connectivité écologique est la base de la conservation des espèces et des habitats naturels. C’est pourquoi le projet ALPBIONET2030 vise à construire une stratégie et des orientations communes entre les différents pays des Alpes pour une meilleure prise en compte des connectivités.

 

Lors des derniers mois, des cartes des Espaces Stratégiques pour la Connectivité Ecologique dans les Alpes (SACA) ont été réalisées, permettant la localisation des espaces à enjeux particuliers de conservation et de restauration dans l’arc alpin.

 

Un rapport identifiant des stratégies de médiation pour des conflits entre la population et la nature a été élaboré dans le but de faciliter la mise en œuvre de stratégies dans les territoires d’expérimentation du projet. Les méthodes identifiées sont maintenant appliquées lors des rencontres avec les acteurs locaux dans ces régions test.

 

Le projet a également entamé l’élaboration d’un rapport sur les modes et pratiques de chasse dans les pays alpins, afin de proposer une stratégie de gestion de la faune sauvage prenant en compte des aspects de connectivité. Les régions d’expérimentation, notamment en Italie, Slovénie et France préparent des documents de gestion transfrontalière sur cette base.     

 

En France, des rencontres ont eu lieu avec les communautés de Communes Vallée de Chamonix Mont-Blanc ; Pays du Mont-Blanc ; Montagne du Giffre ; Cluses Arve et Montagnes, ainsi qu’avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de la haute Savoie, la Direction Départementale des Territoires (DDT), la Fédération de chasse et le WWF.

 

D’autres rencontres sur le sujet des infrastructures routières et de la connectivité écologique sont en préparation. Dans cette optique, de nombreuses données (zones de collisions, zones de passage faune, etc) ont déjà été recueillies et un travail bibliographique effectué. Afin de soutenir ce travail et de contribuer davantage à l’élaboration de la stratégie alpine pour la gestion de la faune sauvage, une contractualisation entre la Fédération Nationale des Chasseurs et la Fédération départementale de la Haute Savoie a été mise en place. Un travail plus fin débutera dans les prochains mois sur l’évaluation des impacts des activités sportives et du trafic routier sur la connectivité écologique dans le secteur au niveau du territoire de chaque communauté de communes.

 

En parallèle, des interventions dans des lycées du secteur vont débuter, afin de recueillir, auprès des jeunes étudiants, des informations sur leur perception de la connectivité et les sensibiliser à cette thématique en particulier.

 

Contacts en France

Yann KOHLER, ALPARC, yann.kohler@alparc.org

Aline BRETON, ASTERS, aline.breton@asters.asso.fr

Laurent COURBOIS, Fédération Nationale de Chasse, lcourbois@chasseurdefrance.com

More

YOURALPS – Education à la montagne pour les jeunes

 

YOURALPS vise à renforcer le lien des jeunes avec le milieu montagnard alpin (espace naturel, patrimoine culturel, économique et social), à développer un réseau transnational d’acteurs de l’éducation à la montagne et à préparer les bases d’un modèle d’école alpine (certifications nationales et européenne).

 

Au cours du premier semestre 2017, les partenaires du projet ont organisé une université d’été en Slovénie qui a réuni 50 professionnels de l’éducation formelle (lycées, collèges, écoles) et non formelle (espace protégés, associations) de 5 pays alpins pour apprendre et comparer les approches pédagogiques innovantes. Un rapport sur des pratiques innovantes contenant des enquêtes sur des groupes ciblés a été produit et est disponible sur le site internet du projet.

 

Les activités des sites pilotes en vue de l’élaboration du modèle de l’école alpine ont démarré.  Elles se dérouleront pendant la première phase de test jusqu’à décembre. Les diagnostics des expériences d’éducation à la montagne seront ensuite évalués. En France, le Lycée Reinach (Savoie, La Motte Servolex) et Asters ont commencé leurs activités pilotes en organisant notamment des sorties en montagne en coopération avec d’autres acteurs tels que des gardiens de refuges, des bergers et des élus locaux.

 

 

En parallèle, Educ’alpes s’occupe avec Alparc de l’élaboration d’une webplateforme pour les jeunes et les professionnels dans le domaine de l’éducation à la montagne visant à favoriser la construction d’un réseau international.

 

Contact en France

Veronika Widmann, ALPARC, Veronika.Widmann@alparc.org

More

LINKS4SOIL – amélioration de la connaissance et la gestion des sols alpins

 

Links4soil vise à relier les connaissances sur les sols alpins, les utilisateurs finaux et les experts en élaborant des informations sectorielles sur les sols, en créant des cas pratiques exemplaires et en effectuant la promotion de leur gestion.

 

Le projet a débuté par la mise en place d’un sondage, à l’échelle des pays de l’arc alpin, sur la mise en œuvre du protocole de conservation des sols soumis par la convention alpine. Un travail de réflexion sur les services écosystémiques rendus par les sols ainsi qu’une collecte des métadonnées sur les bases de données existantes ont été initiés.

 

Le sondage a été l’occasion de promouvoir les activités du projet Links4soils auprès d’institutions françaises (Parcs, Direction Départementale des Territoires, Sociétés d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural - SAFER) mais aussi de constater le faible niveau de connaissance du protocole. Par ailleurs, l’équipe s’est attachée à produire un état de l’art sur les données « sols » disponibles en France à destination des partenaires européens.  Cette période a également été l’occasion de définir, avec les partenaires italiens, les contours d’une étude de cas transnational.

 

 

Prochainement, l’équipe d’IRSTEA travaillera sur la production d’un matériel de communication dédié aux enjeux à relever pour préserver les sols alpins et sur la réalisation d’une étude de cas.

 

 

Contact en France

Frédéric BERGER, IRSTEA, frederic.berger@irstea.fr

More

LOS_DAMA ! Préservation et valorisation des paysages péri-urbains

 

Dans un contexte de forte pression urbaine sur les périphéries périurbaines des métropoles alpines, la préservation des paysages et des espaces ouverts s’inscrit dans les préoccupations de nombreuses politiques (planification urbaine, agriculture, forêt, biodiversité et usages récréatifs). LOS_DAMA ! vise à valoriser le potentiel des paysages périurbains dans la planification et dans les projets de territoires des métropoles alpines, à travers l’échange de pratiques et des expérimentations locales.

 

Démarré en novembre 2016, LOS_DAMA! est entré dans une phase opérationnelle avec la signature le 2 octobre 2017 à Munich d’un protocole d’entente entre Villes et Métropoles pour améliorer la gestion des paysages et espaces verts périurbains. Cette initiative a pour ambition de renforcer la portée politique de ce projet, en impliquant également des collectivités locales de niveau provincial ou régional intéressées à ces enjeux.

 

Au niveau local, Grenoble Alpes Métropole (GAM) a initié un cycle de séminaires mobilisant les acteurs de la région grenobloise. Le premier séminaire, tenu le 21 juin, a permis de présenter LOS_DAMA!, d’évaluer les besoins liés à la préservation des paysages dans un contexte complexe (PNR, espaces agricoles et naturels fragiles). Dans ce cadre, la démarche « paysage » du PLUi de la Métropole grenobloise ainsi que les enjeux de la gouvernance des paysages ont été discutés par les participants.

 

Les prochaines étapes de LOS_DAMA! au niveau local sont la réalisation par l’Université Grenoble-Alpes d’une étude sur l’engagement des acteurs de la région grenobloise dans l’élaboration de politiques liées au paysage qui sera présentée au colloque « Métropoles, villes intermédiaires et ruralités, quel développement territorial ? » fin novembre à Clermont-Ferrand, et la mise en place des activités pilotes. Ces dernières seront réalisées sur le territoire de la Métropole grenobloise en lien avec les territoires voisins (PNR Vercors et Chartreuse et intercommunalités). Elles consisteront en :

- une session d’information des décideurs locaux sur la mise en œuvre des directives paysage / biodiversité du PLUi ;

- un atelier interne sur l’articulation des politiques de la Métropole et leur impact sur les paysages avec un territoire test, le plateau de Champagnier ;

- un atelier partenarial sur le récit territorial commun : « les espaces périurbains, communs de notre/nos territoire » ;

- une expérimentation de mise en place d’outils innovants de gouvernance sur le parc de loisirs de nature métropolitain des Vouillants.

 

Contacts en France

Emmanuel Roux, Université Grenoble Alpes, emmanuel.roux@universite-grenoble-alpes.fr

Aurore Meyfroidt, Université Grenoble Alpes, aurore.meyfroidt@umrpacte.fr 

Guillaume Tournaire, Grenoble Alpes Métropole, guillaume.tournaire@lametro.fr

More

ROCKTHEALPS - Valorisation du service de protection pare risques rocheux des écosystèmes forestiers de l’espace alpin

 

Les forêts de montagne couvrent plus de 40% des Alpes. Elles offrent des services essentiels au fonctionnement de l’espace alpin. La finalité du projet ROCKtheALPS est la valorisation du service de protection « pare-risques rocheux » des écosystèmes forestiers de l’espace alpin. 

 

Depuis le 1er novembre 2017, les partenaires ont travaillé à l’harmonisation des critères, de la méthodologie et des données nécessaires à la cartographie des forêts à fonction de protection pare-risques rocheux. Une base de données alpines contenant actuellement 3766 évènements documentés (première européenne) a été construite et utilisée pour élaborer un modèle novateur de cartographie des enveloppes maximales probables de propagation (ROCKEU).

 

Les 3 partenaires français sont à l’origine du concept utilisé pour construire le modèle statistique ROCKEU. Une première application informatique, utilisant ce concept innovant, a été développée et est actuellement en cours de test par les partenaires français. En association avec l’application android pour la collecte d’information sur site, qui est en cours de développement par un des partenaires slovènes avec l’appui du consortium, elle permettra de réaliser rapidement une première expertise in situ.

 

Les premières cartes pour le département pilote test français (Isère) seront produites dans les 6 mois à venir. En parallèle, la sélection des sites pilotes pour l’évaluation économique de la fonction de protection pare-pierres des peuplements forestiers sera initiée ainsi que les premières analyses.

 

Contact en France

Frédéric BERGER, IRSTEA, frederic.berger@irstea.fr

More

GAYA – Favoriser la participation des jeunes au processus de décision

 

GaYA vise à accroître la qualité de la démocratie dans le territoire alpin, en renforçant la capacité des décideurs à impliquer les jeunes. GaYA va amplifier les connaissances et la sensibilisation des acteurs politiques et des jeunes aux processus de prise de décision. 

 

Au cours des six derniers mois, les partenaires ont produit un rapport comparatif sur les expériences participatives existantes dans les Alpes, disponible ici.  Par ailleurs, 15 sites pilotes ont été sélectionnés pour expérimenter des méthodes innovantes.

 

En France, quatre site pilotes ont été choisis pour mettre en place un plan d’actions de démocratie participative impliquant jeunes et élus : le parc naturel régional des Bauges, le parc naturel régional des Préalpes d’Azur, la Communauté des Communes des Baronnies en Drôme Provençale et la Ville de Chambéry. Ces sites vont s’appuyer sur le rapport comparatif pour déterminer les actions à mettre en place. Ils sont accompagnés par des experts, Alparc et le PNR du Massif des Bauges.

 

Les prochains mois seront consacrés à l’organisation d’un atelier de formation et de co-construction avec les acteurs locaux, et à la poursuite des activités sur les sites pilotes. Une boite à outils « participation des jeunes » sera créée et un concours de films sur la participation des jeunes sera lancé.

 

 

Contacts en France

Dominik Cremer-Schulte, Alparc, dominik.cremer-schulte@alparc.org

Julie Higel, PNR du Massif des Bauges, j.higel@parcdesbauges.com

More
 
European Regional Development Fund