Lettre d'information France
14 20
Focus priorité 2 - un espace alpin bas-carbone
3
Innovate
Low Carbon
Liveable
Well-governed

Au total, ce sont 9 projets portant sur la thématique "bas-carbone" qui sont en cours de réalisation.

 

Les projets THE4BEES, PEACE ALPS, GRETA et CESBA, financés dans le cadre du premier appel à projets ont commencé leurs activités depuis début 2016. 

 

Les cinq autres projets, lauréats du 2ème appel, ont démarré en début d'année 2017.

 

Focus sur leurs états d'avancement et leurs actualités des six derniers mois!

THE4BEES – sensibilisation et implication des usagers de bâtiments dans la réduction de leurs consommations d’énergie

THE4BEES vise à impliquer et inciter les usagers de bâtiments à la diminution des consommations d’énergie à l'aide d'outils numériques développés en partenariat avec les usagers.

 

Les partenaires et sites pilotes ont fabriqué des boites de capteurs et ont contribué à la création d’une application numérique permettant le suivi des consommations d’énergie et de différents paramètres environnementaux (température, luminosité, CO2). En Auvergne-Rhône-Alpes, 3 établissements scolaires sont impliqués : le lycée Picasso-Aragon Givors, le lycée Condorcet Saint-Priest et la maison familiale et rurale du Val de Coise.

 

Environ 600 jeunes ont directement été impliqués lors d’événements participatifs dans les lycées et trois temps forts ont marqué le semestre :

  • une journée d'échanges, en février, sur les évolutions de comportement des utilisateurs du bâtiment répondant à un objectif de qualité d’usage,
  • des ateliers et un débat mouvant, en avril, autour de l’appropriation citoyenne du numérique et de l’énergie ,
  • la journée régionale des agences de l’énergie des lycées organisée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes en mai.

 

Des échanges avec d’autres établissements scolaires slovènes, autrichiens et italiens impliqués dans le projet sont prévus dans les mois à venir.

 

Contacts en France

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE), Laurence Monnet, laurence.monnet@raee.org

Hespul,  Malorie Clermont, malorie.clermont@hespul.org

More
PEACE ALPS : accompagner les collectivités en matière de planification énergétique durable grâce à la mise en place de services centralisés

Le projet PEACE_Alps vise à mettre en œuvre des services centralisés permettant de faciliter la planification énergétique durable et d‘accélérer la mise en place d’actions locales de lutte et d’adaptation aux changements climatiques dans les domaines de la gestion centralisée de l’énergie (pour un parc de bâtiments publics), de la rénovation des bâtiments publics et/ou de l’éclairage et de l’adaptation aux changements climatiques (analyse de vulnérabilité, mesures d’adaptation).

 

Sur le sujet de la rénovation des bâtiments publics, Auvergne-Rhône-Alpes Environnement (ARAEE), partenaire français du projet poursuit son travail avec les parcs naturels régionaux pour les aider à mutualiser les petits projets de rénovation, éparses, pour les démultiplier et rechercher des enveloppes budgétaires dédiées aux travaux suffisamment conséquentes et convenablement dimensionnées. Trois activités sont en cours sur l’optimisation de l’usage des bâtiments et du parc des collectivités, la préservation du patrimoine architectural des bâtiments publics remarquables et la massification des opérations de rénovation.

 

De son côté, AGEDEN, l’autre partenaire français, a lancé un appel à candidature aux collectivités locales de l’Isère qui a abouti à la sélection de cinq projets de construction et rénovation de bâtiments qui présentent une ambition forte sur le plan de la qualité environnementale et/ou de la performance énergétique des projets. L’objectif est de favoriser l’échange d’expériences et de bonnes pratiques.

 

Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ARAEE, à l’échelle régionale, et l’AGEDEN sur le département de l’Isère (hors agglomération grenobloise) ont proposé un accompagnement collectif à destination des collectivités souhaitant mieux connaître la vulnérabilité de leur territoire aux effets du changement climatique et élaborer une stratégie d’adaptation. Au total, ce sont 9 territoires qui ont été choisis.

 

Les prochains mois seront consacrés à la diffusion des solutions centralisées à des territoires de l’espace alpin et à la poursuite des actions d’accompagnement. A la fin du projet, fin 2018, les collectivités devront pouvoir engager les travaux et les parcs naturels pouvoir inscrire dans leur charte les conditions d’une massification répondant aux objectifs d’optimisation de la gestion du patrimoine, de respect du patrimoine et de performance énergétique.

 

Contacts en France :

AGEDEN, Julianne SOUDAN, jsoudan@ageden38.org

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE), Catherine PREMAT, catherine.premat@raee.org

More
GRETA : promotion de la géothermie de proche surface pour chauffer et refroidir les bâtiments

Le projet GRETA vise à promouvoir la géothermie de proche surface, énergie renouvelable, pour chauffer et refroidir les bâtiments. La zone d’étude française est le Parc Naturel Régional (PNR) Massif des Bauges.

 

Au niveau transnational, deux livrables ont été produit :

  • Un guide sur les paramètres impactant les performances des installations pour accompagner les bureaux d’études, acteurs de la mise en place de solutions géothermiques ;
  • une analyse comparative des procédures administratives dans les régions couvertes par GRETA, à destination des administrations locales, qui met en avant les pratiques exemplaires.

 

En France, les travaux se sont focalisés sur le PNR Massif des Bauges. L’objectif est de produire une carte montrant les zones les plus favorables au développement de la géothermie sur 4 communes d’ici mi 2018. Ces cartes croiseront les besoins de surface et les ressources géothermiques du sous-sol. Les données disponibles sur la ressource du sous-sol (température des aquifères) et les estimations des consommations énergétiques au niveau communal ont été recueillies.

Les partenaires français organisent, le 3 octobre dans le PNR des Bauges, une journée de sensibilisation à la géothermie à destination des élus locaux, promoteurs, etc, où sera présenté l’avancement de la carte du potentiel. Le programme détaillé de la journée et le formulaire d’inscription sont disponibles.

 

Contacts en France

Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), Charles MARAGNA, c.maragna@brgm.fr

Cluster INDURA, James GILBERT, j.gilbert@indura.fr

More
CESBA ALPS : accompagner les territoires dans la mise en place de stratégies territoriales « bâtiments durables »

Cesba-Alps soutient la démarche CESBA au niveau de l’Espace Alpin pour une harmonisation des systèmes d’évaluation à l’échelle du bâtiment, du quartier et du territoire.

 

Deux territoires pilotes se sont engagés dans le projet : Le Nord Isère Durable et les Monts du Lyonnais avec lesquels une réflexion est menée pour rendre lisible la stratégie bâtiment durable mise en place et les objectifs prioritaires. Les indicateurs locaux et régionaux décidés collectivement seront testés sur ces 2 territoires et si possible sur d’autres.

 

Dans le cadre du forum Bâtiment Nord Isère Durable, une rencontre a eu lieu avec Bâtiments Durables Méditerranéens, également partenaire du projet, afin de donner une cohérence aux travaux dans les deux régions. Des activités de sensibilisation auprès des participants ont également été organisées.

 

Avec la liste des indicateurs transnationaux définis prochainement, débuteront les calculs sur les territoires pilotes des indicateurs européens permettant une comparaison et des indicateurs territoriaux contextualisés.

Contacts en France

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE), Laurent Chanussot, laurent.chanusssot@raee.org

EnviroBAT-BDM, Jean Pascal Schaefer,  jpschaefer@envirobatbdm.eu

More
ASTUS : accompagner les territoires alpins à mettre en place des politiques de mobilité bas-carbone

Le projet ASTUS vise à proposer des solutions concrètes de mobilité aux territoires alpins, pour réduire efficacement l’impact environnemental des déplacements tout en répondant aux besoins des habitants.

 

Les 6 premiers mois ont été consacrés à la réalisation d’un diagnostic des 18 sites pilotes du projet, via un questionnaire semi-directif mené dans chacun des sites pilotes (6 en France). Une analyse transnationale des atouts, faiblesses, opportunités et menaces au regard de l’élaboration de solutions de mobilité bas-carbone a été réalisée. Le CEREMA, partenaire français du projet, a contribué à la production du questionnaire et à son analyse transnationale.

 

Un séminaire sera organisé avec les territoires rhônalpins en octobre pour valider et partager le diagnostic. Le travail sur la production d’outils d’aide à la décision sera également lancé à l’automne.

 

Par ailleurs, une école ASTUS s’est tenue, en juin, à Besançon et au sein du site pilote du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du pays Horloger. Les écoles ASTUS ont pour objectif d’aider les partenaires et les sites pilotes dans la production de scénarios en leur présentant des expériences déjà mises en œuvre. Elles se déroulent autour de témoignages, d’échanges techniques entre participants et de visites de terrain. La prochaine session est prévue pour juin 2018 à Salzbourg.

 

Contact en France :

Région Auvergne-Rhône-Alpes, Carlos CARRACEDO, carlos.carracedo@auvergnerhonealpes.fr

More
E-moticon : Développement de la mobilité électrique et des infrastructures de recharge des véhicules électriques (IRVE)

Dans le cadre du développement du véhicule électrique, le projet vise à promouvoir l’interopérabilité de la recharge, dans une approche transnationale, à l'échelle de l'espace alpin.

 

Au-delà de la mise en place des différents outils de gestion du projet, les premiers mois ont été consacrés aux travaux sur l’état de l’art des acteurs, des politiques publiques et des « business models » des bornes de recharge sur l’Espace Alpin et à la préparation des « pilotes ».

 

Les partenaires français se sont particulièrement investis sur l’état de l’art qui permet d’établir une photographie fidèle de la situation technique et organisationnelle, ainsi que des politiques régionales et nationales existantes.

 

Les « pilotes », quant à eux, consistent en une analyse des besoins et attentes des collectivités locales, des acteurs du tourisme et des utilisateurs de la mobilité électrique, ainsi qu’une analyse concrète de l'utilisation de points de recharge et la mise en place d'une plateforme d'échanges.

Un séminaire rassemblant une quarantaine de participants s’est tenu début juillet à Strasbourg. Celui-ci a été l’occasion de mettre en valeur des entreprises locales leaders sur leur marché.

 

Les prochains mois seront consacrés à la finalisation de l’état de l’art, et au démarrage des pilotes.

 

Contacts en France :

Pôle véhicule du Futur, Bruno GRANDJEAN, bg@vehiculedufutur.com

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement, Laurent COGERINO, laurent.cogerino@raee.org

More
Casco : accompagner les acteurs de la commande publique à évaluer et retenir des bois à faible empreinte carbone.

Lorsqu’un bois provient des pays du nord de l’Europe et est mis en œuvre dans un bâtiment en région, son empreinte carbone est plus élevée que celle d’un bois prélevé et transformé en région. L’objectif du projet CasCO est donc d’outiller les acteurs de la commande publique pour évaluer et retenir des bois à faible empreinte carbone.

 

Les partenaires du projet CasCO ont commencé à établir une base de données dans chaque région partenaire sur les productions de bois, les ressources forestières et analyser la filière d’un point de vue économique. Ces bases de données permettront d’alimenter l’outil qui caractérisera l’empreinte carbone des bois exploités en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

En parallèle, Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE) a mené une analyse du contexte européen de la commande publique durable (Green Public Procurement), identifiant les contraintes mais aussi les opportunités pour les collectivités qui voudraient utiliser du bois à faible empreinte carbone dans leurs marchés. Chaque région partenaire a mis en avant ses spécificités nationales et/ou régionales. L’étude est disponible (en anglais) ici.

 

En Auvergne-Rhône-Alpes, ARAEE construit un partenariat étroit avec Fibois Auvergne-Rhône-Alpes, la nouvelle interprofession de la filière bois en Auvergne-Rhône-Alpes. Ce partenariat permettra de construire au plus proche de la réalité l’outil mais aussi de mobiliser les acteurs professionnels du bois énergie et du bois construction pour les aider à répondre plus facilement aux besoins des collectivités de la région. En Auvergne-Rhône-Alpes, le projet CasCO s’inscrit aussi en complémentarité des démarches existantes comme bois des Alpes, bois d’Auvergne, sylv’acctes et le schéma régional biomasse.

Dans les prochains mois, ARAEE et Fibra vont finaliser et vérifier l’opérationnalité de l’outil. Une autre étape consistera à accompagner des collectivités dans leurs projets incluant du bois, et à tester l’outil. Pour les professionnels de la filière, des actions de formations et de sensibilisation seront organisées pour leur permettre de répondre efficacement à la commande publique.

 

Contacts en France

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE), Etienne Viénot, etienne.vienot@raee.org et Valérie Borroni, valerie.borroni@raee.org

More
IMEAS – accompagner les collectivités dans la mise en œuvre de plans climat énergie intégrés et cohérents

Le projet IMEAS souhaite relever le défi de la définition et de la mise en œuvre de plans climat énergie intégrés et cohérents avec les autres outils du développement territorial durable (urbanisme, mobilité, qualité de l’air, gestion de l’eau, etc).

 

Les partenaires d’IMEAS ont proposé une définition de modèles intégrés et multi-niveaux, avec une visualisation par silo. Une enquête a permis de récolter 169 réponses d’acteurs de la planification énergétique et d’analyser les réussites et écueils de modèles intégrés. Les partenaires ont également commencé à répertorier les outils et guides de la planification.

 

IMEAS contribuera, au niveau régional, à la cohérence des démarches énergie-climat des TEPOS (Territoires à Energie Positive) et PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial). Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE) prévoit de mettre l’accent, avec une collectivité pilote, sur les relations territoires urbains / territoires ruraux et les échanges de flux de matière entre ces territoires.

ARAEE prévoit de réaliser un bilan / état des lieux des données biomasse en région.

 

En parallèle, un travail de cartographie des acteurs de la filière biomasse sera réalisé. Ce travail permettra d’engager le travail concret sur les relations entre l’urbain et le rural avec un territoire pilote.

 

Contact en France

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE), Catherine PREMAT, catherine.premat@raee.org

More
GREENCYCLE : accompagner les territoires à la mise en place de stratégies territoriales d’économie circulaire

Le projet vise à élaborer une stratégie territoriale d’économie circulaire, rendue opérationnelle à l’aide d’une boite à outils, testée par les territoires pilotes dans 5 pays alpins. Il est également question de créer un marché transnational d’économie circulaire sur une plateforme internet.

 

Ces derniers mois, les partenaires du projet ont procédé à un recensement des politiques/acteurs/actions d’économie circulaire existants. Ils ont aussi travaillé au développement d’une plateforme sur l’état des connaissances en matière d’économie circulaire et d’un outil d’aide à la décision.

 

En Auvergne-Rhône-Alpes, un diagnostic sur l’économie circulaire sur le territoire de l’agglomération de Vienne a été mené et est en cours de rédaction.

Les prochains mois seront consacrés à l’élaboration d’une stratégie locale d’économie circulaire, d’outils d’aide à la décision et d’une boite à outils.

 

Contacts en France

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE), PETER SZERB peter.szerb@raee.org

Communauté d’Agglomération du Pays Viennois, Mustafa L’HAOUA, mlhaoua@viennagglo.fr

More
 
European Regional Development Fund