En Slovénie, les nouvelles règlementations sur la gestion énergétique des bâtiments publics sont entrés en vigueur le 13 août 2016. La règlementation prévoit l'obligation d’établir un système de gestion de l'énergie dans les bâtiments du secteur public, en vue d'augmenter l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables. Le système de gestion de l'énergie est prévu pour les bâtiments appartenant à l’Etat ou aux collectivités locales et pour ceux utilisés par les organismes publics, dont le propriétaire est l’Etat ou la collectivité locale et qui ont une surface de plus de 250 m2.

Le système de gestion de l'énergie inclut :

  • la mise en œuvre d’une comptabilité énergétique,
  • l'établissement et la mise en œuvre de mesures pour améliorer l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables,
  • des rapports sur les usages de l'énergie et les coûts impliqués par la mise en œuvre des mesures reportées plus haut.

La comptabilité énergétique est un système permettant de recueillir et de suivre les données concernant les usages de l'énergie dans un bâtiment ou une partie d’un bâtiment ; elle est gérée sous forme de base de données informatisée, contenant des informations sur :

  • la consommation énergétique et la production d’énergie annuelles dans un bâtiment ou une partie d’un bâtiment ;
  • le coût annuel de l'énergie consommée et de l’énergie produite dans un bâtiment ou une partie d’un bâtiment ;
  • les caractéristiques techniques d’un bâtiment ou de chaque partie d’un bâtiment ;
  • les mesures programmées et mises en œuvre pour améliorer l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables.

Mesures pour améliorer l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables :

  • Mesures visant à atteindre les exigences minimales d’efficacité énergétique dans les bâtiments, encadrées par la réglementation sur l'efficacité énergétique (référencées dans le certificat de performance énergétique) ;
  • Mesures organisationnelles pour améliorer l’efficacité énergétique (sensibilisation et formation, l’étude dans l’audit énergétique du bâtiment de l’usage d’une ventilation naturelle adéquate et d’un éclairage prenant en compte la lumière du jour et des mesures détaillées pour un usage plus efficace de l'énergie) ;
  • Mesures d'entretien et de maintenance (maintenance des bâtiments conformément aux règlementations sur la construction, dans l’objectif de maintenir ou d’améliorer le niveau d'efficacité énergétique comme définit par la réglementation sur l’efficacité énergétique des bâtiments).

Système de gestion de l'énergie à garantir d’ici le 31 décembre 2017 au plus tard.
Les bâtiments - ou des parties de bâtiments - achetés ou loués par des organismes administratifs de l’État, sont considérés comme des bâtiments tertiaires et doivent satisfaire aux exigences minimales en matière de performance énergétique d’ici 2020. Pour atteindre les objectifs fixés, les consommations énergétiques annuelles ne doivent pas dépasser 150 kWh/m2a et, pour les bâtiments neufs, la consommation de chauffage maximale doit être de 35 kWh/m2a.