Comme le prévoyait le projet PEACE_Alps, au mois de novembre, l’Ökoinstitut Südtirol / Haut-Adige a mené la deuxième phase de la recherche visant à définir les exigences et les besoins des collectivités en terme de mesures à appliquer pour les aider à atteindre leur objectif de réduction d’émissions de CO2 d’ici 2020.

Dans sa phase initiale, et sur la base des conclusions de la recherche documentaire, l'analyse a été réalisée à l’aide d’un processus « bottom up », c’est-à-dire en partant des besoins du terrain pour les faire remonter à l’échelon supérieur. Ceci a permis d’identifier les principaux domaines d’action où les collectivités ont reconnu le besoin de mettre en place des mesures pertinentes pour atteindre les buts recherchés.

La phase suivante du processus d'analyse a permis d’effectuer une série d'interviews. Ont été interpellés des représentants de collectivités locales et régionales et les acteurs clés s’occupant surtout de thèmes ayant trait à l'efficacité énergétique, de façon à vérifier s’ils partageaient les priorités de l'intervention, les mesures et les champs d'action identifiés dans la recherche documentaire.

 

Les interviews des représentants des collectivités locales ont été effectuées en utilisant le principe du forum de démarrage, qui prévoyait une réunion de groupe où les participants étaient invités à répondre à des questions fixes, préparées en fonction des informations rassemblées au cours de la recherche documentaire. Pendant les réunions, l'évaluation des résultats des questionnaires a posé les bases pour une discussion et pour l'identification, à l’aide de techniques de modération interactives, des obstacles majeurs et des solutions possibles souhaitables. Les interviews des acteurs, quant à elles, se sont faites en face à face, pendant lesquelles chaque partenaire a interviewé directement des professionnels régionaux, des membres d’instituts de recherche et des experts en énergie et en environnement.

Ces activités ont permis de recueillir les opinions de plus de 170 représentants de collectivités alpines et de 43 acteurs dans les 6 pays qui participent au projet.

Les interviews ont confirmé que les mesures et les domaines d'action identifiés au cours de la première phase - appelée recherche documentaire - peuvent être considérés comme étant les besoins de base des collectivités en vue de la mise en œuvre de leurs politiques d’efficacité énergétique et de réduction des émissions de CO2.

Les résultats de la recherche ont été présentés lors de la deuxième réunion du projet qui a eu lieu à Grenoble les 24 et 25 novembre, où tous les partenaires étaient présents. La réunion a permis l'évaluation des principales exigences, des difficultés et des solutions possibles aptes à favoriser l’application des mesures d'efficacité énergétique identifiées dans le cadre de la recherche.

Le prochain but, en fonction des premiers résultats, sera de mettre au point une série de recommandations pouvant devenir l’outil à fournir aux collectivités qui voudront en bénéficier. Cet outil fournira des conseils pratiques et des suggestions pour la mise en œuvre de mesures de réduction d’émissions et de consommation énergétique.