La Région Piémont, dans le cadre des projets PEACE_Alps (Programme Espace Alpin) et STEPPING (MED), avec le soutien d’Environment Park, a organisé un atelier destiné aux collectivités et axé sur les activités de gestion de l'énergie et sur l'utilisation des contrats de performance énergétique. Afin d’aider les collectivités à collecter et à analyser les données de consommation d'énergie de leur patrimoine public (bâtiments et éclairage public), phase prévue lors du suivi des PCET, la Région Piémont a présenté le logiciel ENERCLOUD+, créé en collaboration avec le CSI Piemont.

De plus, au cours de l'atelier, a été présentée la possibilité de procéder à la rénovation énergétique des bâtiments par le biais des contrats de performance énergétique - CPE. Pour faciliter la participation des collectivités, l'atelier a été organisé dans 4 villes de la région : Varallo Sesia (27 novembre), Alessandria (27 novembre), Cuneo (30 novembre) et Novara (5 décembre).

Cet atelier a été vraiment fructueux tant pour les collectivités que pour l’équipe de la Région Piémont et s’est avéré être un espace propice aux échanges, au partage de bonnes pratiques, aux débats sur les doutes et les problèmes rencontrés…

Au total, 85 personnes ont participé aux ateliers, pour la plupart des représentants de collectivités (maires et techniciens) mais également des bureaux d’étude et d’autres acteurs du secteur privé intéressés par les sujets traités.

Les participants ont également été invités à remplir un questionnaire afin de fournir leurs points de vue sur l'organisation des ateliers, leurs attentes et leurs besoins spécifiques. La majorité des participants ont été très intéressés  par le logiciel ENERCLOUD+ et ont décidé de participer à l'initiative proposée par la Région, en profitant de l’assistance gratuite pour l'utilisation de la plate-forme.

Pour la Région Piémont, les prochaines étapes dans le cadre du projet consisteront à accompagner environ 25 collectivités :

dans l’utilisation (avec assistance) du logiciel Enercloud+ (charger les données, analyser les résultats, etc…) en faisant le suivi des consommations d’énergie de 3 de leurs bâtiments publics et de 5 réseaux d’éclairage public.